• Le Trône de Fer - Livre VII

    Chapitre I: Jaime, Cleos et Brienne sont victimes d'une embuscade qui coûte la vie à Cleos. Subtilisant l'arme de son cousin après la fuite de leurs ennemis, Jaime tente de tuer Brienne, mais se voit à sa grande horreur dans l'incapacité de la vaincre en combat singulier. Leur duel est finalement interrompu par l'arrivée de Pitres Sanglants qui les font captifs. Jaime est reconnu pour ce qu'il est, mais les Pitres ne semblent pas du tout intimidés ni par son prénom, ni par son nom, pour autant. Par respect pour sa valeur (qu'il essaye de se masquer à lui-même) autant que pour conserver la présence d'une "alliée", Jaime s'arrange pour que Brienne soit épargnée.

    Chapitre II: Etape d'Arya et de ses captifs bienveillants, toujours à la recherche de Lord Béric, sur une colline où les brigands sympathiques s'entretiennent avec une naine mystique (il faudra sans doute que je revienne sur le chapitre plus tard pour comprendre ce dont ses visions parlaient: une ombre où un coeur ardent massacrait un cerf d'or, un homme sans visage sur un pont qui roule et qui tangue, avec sur son épaule un corbeau noyé et couvert d'algues; une rivière rugissante et une femme-poisson aux yeux clos et ensanglantés); puis visite chez Lady Petitbois. Bien qu'il ne se passe rien d'important pour l'histoire dans les récents chapitres consacrés à Arya, j'aime décidément beaucoup les lire pour leur ton et les personnages qui accompagnent actuellement Arya.

    Chapitre III: Daenerys est dans les Iles de Ghis, et visite un négrier pour mieux connaître les fameux Immaculés, esclaves guerriers entraînés depuis l'enfance dans des conditions qui leur font perdre toute sensibilité, toute individualité et toute humanité. Accompagnée de Barbe-Blanche, elle repart de l'entrevue écoeurée, mais consciente de ne pas réellement avoir le choix que de collaborer à cette monstruosité pour obtenir l'armée dont elle aura besoin pour prétendre à la couronne. On sent aussi qu'elle a été profondément troublée, en tant que reine et en tant que femme, par le baiser de ser Jorah.

    Chapitre IV: Durant leur périple vers le Mur, Meera raconte à Bran un conte (dont je n'ai pas compris le sens métaphorique) sur un paludier du Neck qui s'était fait maltraiter par de méchants écuyers Frey lorsqu'il avait voulu participer à un tournoi; le paludier fut sauvé par une Stark et ses trois frères (un furieux, un muet, et le benjamin), qui proposèrent au paludier de lui fournir de quoi participer au tournoi. Le paludier adressa une prière aux Hommes Verts et le lendemain, un mystérieux personnage apparut lors du tournoi, arborant des couleurs inconnues et défiant les chevaliers des trois écuyers, les vainquant et exigeant d'eux qu'ils punissent leurs écuyers.

    Chapitre V: Davos est enfermé dans ses oubliettes, mais est traité avec soin, et guérit de sa maladie. Melisandre vient le trouver pour lui proposer de servir de fuel à la flamme de R'hllor, Stannis étant trop affaibli. Son discours sur la lutte entre les ténèbres et la lumière parvient à faire fléchir la détermination de Davos, qui finit par retrouver sa loyale dévotion pour Stannis quand il est rejoint dans sa geôle par ser Alester Florent, précédemment Main de Stannis, et envoyé là pour avoir voulu tenter une armistice avec les Lannister sans l'accord de Stannis: Davos se souvient alors que Stannis est un homme d'honneur et que ses prétentions sont légitimes et sa position juste. 

    Chapitre VI: Jon et les Thenns sont tous prêts du Mur. Il est toujours suspecté de double-jeu, mais couche désormais avec Ygrid, d'abord pour donner le change, mais se laisse très rapidement gagner par la passion. Alors que le groupe campe dans une caverne, Ygrid lui conte l'histoire d'un roi des Sauvageons qui emmena une armée de l'autre côté du Mur par un réseau de cavernes passant sous le Mur: elle propose à Jon de se cacher dans les réseaux de grottes et d'abandonner le groupe pour ne plus vivre que tous les deux.  

    Chapitre VII: Daenerys achète 8600 Immaculés et 5000 en cours de formation... contre un Dragon, tous ses bateaux, et leur contenu. On voit évidemment venir d'assez loin son plan (encore que je pensais qu'elle utiliserait directement les Immaculés pour ça): une fois les guerriers esclaves en sa possession, elle fait tuer tous les négriers et détruire cette société cruelle, libérant ensuite ses hommes de leur condition; une bonne idée pour ne plus être considérée comme étant à la tête d'une armée d'esclaves (ce qui lui ferait une image déplorable à Westeros, et pour son amour-propre), mais qui n'est pas sans risque compte tenu de la nature de ses soldats.

    Chapitre VIII: Sansa se voit précipitée au mariage avec Tyrion, qui a lieu en l'absence de tout Tyrell. Tyrion est tout aussi humilié par la cérémonie qu'elle, et davantage encore lorsque, parvenus dans leur chambre où ils doivent consommer le mariage dans la tradition, le nain refuse de la prendre tant qu'elle ne l'y aura pas autorisé... et se voit annoncer que cela n'arrivera peut-être jamais. Pauvre Tyrion...! Mais cette situation à la fois renforce le côté tragique de son personnage (et de celui de Sansa), et colle bien à ce qui adviendrait sans doute dans une situation réelle.

    Chapitre IX: Arya et son 'escorte' parviennent à Pierremoutier, gros village dans lequel des prisonniers sont enfermés dans des cages à corbeaux suspendues au-dessus de la rue, et laissés là à pourir. Le groupe achève miséricordieusement les captifs qui s'y trouvent quand ils arrivent (ce qui risque de leur poser des problèmes par la suite). Après une nuit passée dans un bordel, le groupe se réveille pour voir un captif Lannister conduit dans l'une des cages: Arya l'ayant reconnu à son profil, je gage qu'il s'agit du Limier.

    Chapitre X: Jon s'est séparé de Fantôme, qu'il a envoyé vers Chateaunoir sans la moindre certitude que le loup puisse le comprendre et aucune garantie qu'il obéisse. Le groupe parvient à escalader le Mur, non sans peine. Au sommet, Ygrid révèle à Jon que ce sont les Sauvageons qui, en cherchant le Cor de Joramun, supposé pouvoir détruire le Mur, ont réveillé les Autres.

    Chapitre XI: Jaime s'est fait amputer de la main droite et souffre le martyre. Brienne parvient à lui redonner l'envie de se battre, pour pouvoir se venger des Compaings. Le groupe parvient à Harrenhal, tenu par Roose Bolton et où se trouvent quelques Frey qui, s'ils semblent en vouloir à Robb, semblent finalement rester sous sa bannière (pour autant que ceux qui suivent Roose Bolton soient vraiment des soutiens de Robb). Brienne est libérée, et Jaime traité pour ses blessures.

    Chapitre XII: Tyrion s'arrange pour faire assassiner Symon Langue d'Argent, qui voulait le faire chanter à propos de Shae. Il est chargé par son père de faire rebâtir toute la partie détruite de la ville. Tywin lui montre deux épées d'acier Valyrien: l'une est pour Jeoffrey, l'autre pour Jaime. Les Tyrell ont refusé le mariage de Cersei avec Willos, mais celle-ci est supposé l'ignorer, et Tywin prévoit de lui faire épouser quelqu'un quoi qu'il arrive. Après avoir enjoint Tyrion de déflorer Sansa et de lui faire un gniard, ce qui met Tyrion de très mauvais poil, Tywin fait partir un message pour Chateaunoir annonçant qu'il ne fournira des hommes pour défendre le Mur contre les Sauvageons approchant que si un homme de confiance est nommé lord Commandant: il veut Jaros Slynt, l'ancien chef des Manteaux d'Or que Tyrion avait fait envoyer au Mur parce qu'il n'avait aucune confiance en lui.

    Chapitre XIII: les survivants de l'attaque du Poing se sont réfugiés chez Craster pour un temps. Mais une partie des Frères, en qui on ne peut visiblement pas avoir pleinement confiance (et pour cause, vu que plus de la moitié sont des criminels -je m'étais fait cette réflexion dès la présentation de la Garde de Nuit: comment pouvait-on confier une tâche aussi importante à des gens si peu fiables?... Je me suis ensuite fait la remarque que je m'étais déjà fait la réflexion en voyant Redacted (de Brian de Palma), dans lequel on remarque qu'une partie des soldats engagés sont souvent des repris de justice qui n'ont pas d'autre possibilité de retrouver du boulot... Comme quoi, si ça arrive dans la vraie vie...): du coup, Craster est assassiné, Le Vieil Ours aussi en tentant de faire cesser l'insurrection, les femmes de Craster violées et sa maison pillée. Un groupe de Frères se tire pendant le massacre. Sam reste un temps en catatonie, avant que l'une des filles de Craster, Vère, à qui il avait lors de leur premier passage chez le Sauvageon promis de l'emmener loin de là, et qui vient d'accoucher d'un fils, le force à bouger. Avant de mourir, Mormont le charge de prévenir Chateaunoir de l'efficacité du verredragon, de raconter ce qui leur est arrivé, et de demander à son fils, Jorah... de prendre le noir. Une réflexion glissée par les femmes/filles de Craster, suggérant que les Autres seraient des frères des fils de Craster laisse craindre le pire sur ce gamin que ramène Sam.

    Chapitre XIV : Arya et son groupe arrivent enfin à la cache secrète de Béric Dondarrion. Lui et Thoros de Myr, le Prêtre Rouge, ont bien changé. Dondarrion ressemble vaguement à un déterré, tandis que Thoros est devenu mince et a récupéré sa chevelure : il est devenu un réel prêtre de R’hllor, et on comprend que c’est ce qui lui a permis de ramener Béric à la vie plusieurs fois. Le Limier, capturé plus tôt au village, est jugé pour ses crimes par la petite communauté, mais devant l’impossibilité de le condamner sans preuve, il lui est accordé un duel contre Béric pour prouver son bon droit. Malgré le talent de guerrier du Limier, Béric prend le dessus, mais juste avant de mettre un terme au combat, Clegane réussit à le pourfendre… et visiblement le tuer. Pourtant, après avoir été emmené par Thoros, Béric revient, bien vivant.

     
    Chapitre XV : Funérailles à la Tully pour le père de Catelyn : le corps d’Hoster est chargé dans une barque lancée sur la rivière, avant qu’une flèche enflammée n’y mette le feu. Les Frey ont envoyé deux émissaires pour renouer les liens avec Robb : Edmure devra épouser une Frey pour regagner leur loyauté, en compensation de son erreur lors de l’assaut des gués.
    Etrangeté : le fait qu’Arya est hors de Port-Réal est considéré comme un fait connu, alors qu’à ma connaissance, aucun chapitre n’a signalé comment la nouvelle s’était répandue, ni comment elle avait atteint Catelyn.
     
    Chapitre XVI : Davos est tiré de son cachot pour aller voir Stannis. Sur le chemin, Ser Axell Florent le menace pour lui faire dire à Stannis qu’Axell devrait être sa Main.
    Le dialogue de Davos avec Stannis, comme toujours, est assez plaisant car Davos ne manque ni de finesse d’analyse ni de courageuse sincérité : Stannis lui annonce d’ailleurs qu’il en fait, pour cette raison, sa Main. Mélisandre arrive alors et recommande à Stannis d’user du sang d’Edric Storm (l’un des bâtards de Robert, actuellement ‘protégé’ chez Stannis) pour nourrir ses sortilèges, mais Stannis refuse de s’y résoudre : c’est avec le sang de Stannis lui-même, prélevé par d’épaisses sangsues jetées aux flammes, qu’une malédiction est jetée sur Jeoffrey Barathéon, Balon Greyjoy et Robb Stark.

    Chapitre XVII: aux bains avec Brienne, Jaime raconte comment tout le feu grégeois utilisé par Tyrion se trouvait à Port-Réal: Aerys avait prévu de faire flamber la ville entière si quelque chose devait lui arriver: c'est grâce à l'intervention de Jaime que tout le monde n'a pas rôti... Roose Bolton reçoit ensuite ses deux "invités". Il convient d'un 'deal' avec Jaime: il le fait conduire sous bonne escorte à Port-Réal, en échange de l'"oubli" de la main coupée par Varshé Hevre. Brienne, par contre, sera gardée en otage puisque croit-il, elle vaut son pesant de saphirs.

    Chapitre XVIII: Tyrion est chargé d'accueillir les Martell à l'entrée de Port-Réal. Ceux-ci sont venus en force avec leurs plus importants représentants de famille; et au lieu du paisible Doran, chef de la Maison, c'est son frère Oberyn, surnommé la Vipère Rouge et réputé empoisonneur, querelleur, pervers et brutal qui mène la délégation. Ses échanges avec Tyrion sont assez piquants, les pensées -acerbes- de Tyrion venant compléter ses réponses diplomatiques; Oberyn, lui, se montre très provocateur et insultant: il est probable que les Martell sont venus chercher la bagarre, d'autant qu'ils ont un contentieux avec les Tyrell. L'échange se conclut par un avertissement de Tyrion concernant la sécurité 'relative' d'Oberyn tant qu'il sera dans la ville.

    Chapitre XIX: les hommes de Béric Dondarrion embusquent des Pitres Sanglants et les éliminent sans pitié. Le Limier, qui a été libéré suite à sa victoire en duel, revient à la cache des brigands pour récupérer son argent dont ils l'ont quand même délesté; on pressent que Clégane pourrait se laisser enrôler, mais il repart néanmoins seul. Gendry en revanche, décide de devenir forgeron pour la communauté, tandis qu'Arya repart avec une escorte, pour être échangée contre rançon.

    Chapitre XX: Bran et ses compagnons se réfugient dans une tour isolée au milieu d'un lac; belle idée d'une chaussée à quelques centimètres sous l'eau, qui permet de rejoindre le bâtiment. Ils voient un voyageur allumer un feu sur la berge, et alors qu'une tempête se lève, plusieurs hommes s'approcher à leur tour. Bran parvient un instant à prendre le contrôle de Hodor, plus ou moins inconsciemment: il reprend ensuite le contrôle d'Eté resté sur la berge, et le livre se finit (même si ce n'est la fin que dans le découpage français) sur un beau dernier paragraphe qui traduit bien la peur dans laquelle les enfants se trouvent alors.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :