• Tardinautes : les seuls animaux à survivre au vide intersidéral !!!

    Bon, vu que ça plait à Elise et Stéphane, je vais continuer ma série des articles bizarres.

    Aujourd'hui, parlons un peu des tardigrades. Ces animaux très mignons (voir photo et film où on en voit un marcher), sont originaux à bien des égards. Comme vous pouvez le remarquer, cet animal a 4 paires de pattes et une cuticule, et surtout il est super mignon (je l'ai déjà dit, non?). Il vit dans l'eau et sa démarche pataude et son allure lui ont valu le surnom de "water bear" ou ours d'eau pour les anglophobes. Leur taille ne dépasse pas le demi millimètre.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    (d'autres images ici)

    Son groupe est très proche du reste des arthropodes (les arthropodes comprenant les crustacés, les araignées, les scorpions et tous les insectes). Bref, pourquoi vous en parler : parce que ces bestioles sont des animaux capables de résister à des conditions extrêmes. On peut les plonger dans de l'azote liquide (-195,79°C ce qui est assez proche du zero absolu), quand on les décongèle, ils vont très bien. Pareil si on les bout à 151°C. Pas de nourriture, pas d'eau? Pas de problème, le tardigrade s'enkyste et peu survivre ainsi plusieurs années.

    La dernière expérience a été tentée avec deux espèces de tardigrades, Richtersius coronifer et Milnesium tardigradum, qu'une équipe de scientifique a placées à bord de la navette FOTON-M3 (mission russe). Les deux espèces ont réalisé une sortie dans l'espace à 270 km au-dessus de nos têtes. Il faut savoir qu'à cette altitude et sans aucune protection, ils sont soumis à des radiations U-V 700 fois plus importantes que sur une plage terrestre! Et bien non seulement une poignée d'entre eux ont survécu, mais ils ont en plus réussi à procréer et la nouvelle génération se portait à merveille.

    Reste à savoir quels sont les mécanismes qui protègent ces petites créatures. En attendant, si vous vous demandez ce qui peut venir à bout des tardigrades, et bien c'est assez simple : on peut les écrabouiller entre deux doigts... Paradoxal, non?


  • Commentaires

    1
    Akodostef Profil de Akodostef
    Lundi 15 Septembre 2008 à 20:18
    "si vous vous demandez ce qui peut venir à bout des tardigrades, et bien c'est assez simple : on peut les écrabouiller entre deux doigts... Paradoxal, non?"
    => Encore une preuve de la supériorité de l'homme sur la nature ha ha ha...
    Non? Bon...
    Sinon, oui Pierre, tu as raison, cette petite bestiole correspond tout à fait à la définition que je me fais du mot "mignon"... Oh la mignonne bêbête! (j'en connais qui jouent un peu trop avec leurs vers... ;p)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :